Partie 3 – Prévenir le harcèlement

Partie 3

Défiler vers le bas pour commencer

Pour un milieu de travail exempt de harcèlement

Nous avons tous la responsabilité de prévenir le harcèlement dans notre environnement de travail. Cependant, a-t-on l’obligation de le signaler?

Par ailleurs, certains facteurs de risques peuvent être propices au développement du harcèlement. Quels sont alors les moyens pour prévenir le harcèlement?

Dans cette troisième partie de la formation, vous apprendrez à :

  • Définir les obligations des employeurs et les responsabilités des travailleurs et travailleuses

  • Expliquer la notion de consentement

  • Identifier les facteurs de risque

La durée de cette partie est d’environ 15 minutes.

Les responsabilités des employeurs

Tout employeur a la responsabilité de créer un milieu exempt de harcèlement, et ce pour tous les types de travailleurs et travailleuses qu’il emploie.

Pour prévenir le harcèlement, il peut par exemple :

  • Informer les travailleurs de son engagement dans la prévention du harcèlement et les mobiliser dans le maintien d’un climat de travail sain

  • Expliquer les mesures de prévention et d’intervention en cas de harcèlement

  • Être attentif aux facteurs de risque

  • Désamorcer toute situation problématique, dès les premiers signes de comportement inadéquat

Politique pour prévenir le harcèlement

Depuis le 1er janvier 2019, tout employeur, peu importe le secteur d’activités, est dans l’obligation d’instaurer une politique de prévention du harcèlement et de traitement des plaintes. Celle-ci doit inclure un volet spécifique concernant les conduites, paroles, actes ou gestes non désirés à caractère sexuel.

L’employeur doit aussi faire cesser toute situation de harcèlement qui serait portée à sa connaissance.

Les employeurs ne sont pas seuls dans l’équation.

Le milieu de la culture mobilise plus de 150 000 travailleurs et travailleuses au Québec : salariés permanents ou contractuels, travailleurs autonomes, salariés d’une entreprise sous-traitante (sécurité, traiteur, etc.), membres d'un conseil d'administration, bénévoles, stagiaires, étudiants, etc.

Les responsabilités des travailleurs et travailleuses

Tout travailleur est d’abord tenu d’adopter un comportement professionnel. Qu’est-ce que cela signifie?

  • Effectuer le travail pour lequel il est embauché

  • Remplir les tâches et les responsabilités qui lui sont confiées

  • Respecter les politiques de son employeur

  • Respecter les normes de civilité et de respect dans son environnement de travail.

En bref, le travailleur a la responsabilité de contribuer à créer et maintenir un milieu de travail exempt de harcèlement.

Le milieu culturel compte énormément de travailleurs autonomes.

Le travailleur autonome n’est pas couvert par la Loi sur les normes du travail. Ça ne veut toutefois pas dire qu’il ne peut rien faire en cas de harcèlement.

Différents recours peuvent être disponibles selon la situation :

  • Politique de l’employeur ou du diffuseur

  • Syndicat

  • Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (en cas de harcèlement sexuel ou discriminatoire)

  • CNESST, division santé et sécurité au travail

  • Recours civils

  • Police

Chaque situation est unique. Informez-vous auprès de votre employeur, de votre conseil d’administration ou de votre syndicat.

Le consentement

Le consentement, c’est l’action de donner son accord à une action ou à un projet.

Dans le milieu culturel, on peut être amené à consentir à des comportements qui, dans d’autres circonstances ou d’autres milieux de travail, pourraient constituer du harcèlement.

Demander le consentement, c’est extrêmement important!

Quelques notes sur le consentement

Dire oui une fois ne veut pas dire oui pour toujours.

On a le droit de changer d’idée.

Ne pas dire non ne signifie pas qu’on est d’accord.

Un comportement inapproprié ne devient pas plus acceptable parce qu’on obtient le consentement.

On a tendance à penser que la notion de consentement s’applique seulement aux contacts physiques. Pourtant, il faut demander le consentement pour tout geste ou comportement qui sort de la norme établie ou pour lequel quelqu’un signalerait un malaise.

Surveiller les indices!

Certains facteurs peuvent être propices au développement du harcèlement. Ils peuvent être reliés à l’environnement de travail ou au niveau relationnel.

Par exemple :

  • Un milieu de travail stressant

  • Des échéances serrées

  • Un environnement compétitif

  • Des demandes inconsistantes

  • Des conflits entre collègues

  • Des abus de pouvoir

  • Un manque de reconnaissance

  • De nouveaux collègues qui ont de la difficulté à s’intégrer

  • Des rumeurs et des commérages

  • Des problèmes personnels chez un travailleur

  • Un niveau de tolérance élevé à l’incivilité

La présence de facteurs de risque ne signifie pas qu’il y aura nécessairement du harcèlement. Ça veut simplement dire que les conditions s’y prêtent.

Que faire si vous êtes témoin ou impliqué dans une situation à risque?

La première étape est de désamorcer les situations sur lesquelles on a du contrôle. C’est souvent en ignorant les situations à risque que les choses s’enveniment.

  • Engagez le dialogue, même si c’est délicat.

  • Tenez-vous-en aux faits : description des gestes, circonstances, propos.

  • Partez de vous pour exprimer votre ressenti ; ne blâmez pas votre interlocuteur.

  • Posez des questions pour valider l’intention de l’autre.

  • Écoutez et respectez le ressenti de votre interlocuteur.

  • Faites connaître vos limites, tout en restant poli.

Petite question

A-t-on l’obligation légale de signaler le harcèlement si nous en sommes témoin?

Si vous êtes témoin de harcèlement, parlez-en à votre supérieur immédiat.

Si celui-ci est en cause, référez-vous à son supérieur, au responsable des ressources humaines, à votre syndicat ou à votre conseil d’administration, selon votre situation.

« Mais est-ce du harcèlement? »

Ce n’est pas toujours simple de déterminer si on a affaire à du harcèlement. Si vous avez un doute, parlez-en!
Pour prévenir le harcèlement, l’important est d’agir dès que l’on identifie une situation à risque.

En conclusion

Vous êtes employeur?

Munissez-vous d’une politique de prévention (c’est la loi!)

Mobilisez vos équipes sur l’importance de prévenir le harcèlement.

Prenez en charge rapidement toute situation de harcèlement qui vous est rapportée.

Vous êtes travailleur?

Demandez le consentement lorsqu’il est nécessaire.

Demeurez respectueux et professionnel en toutes circonstances.

Surveillez les indices dans votre environnement.

Désamorcez les situations problématiques dès qu’elles surviennent.

Communiquez

(c’est la clé!)

Chacun de nous doit contribuer à prévenir et éliminer le harcèlement dans le milieu culturel.

Nous sommes tous responsables de faire cesser le harcèlement.

Testez vos connaissances!

Ressources

Consultez les
ressources